La Retro-Ingénierie

Un jour, un ouvrier me téléphone et souhaite me voir. Je lui propose une date et une heure de rendez-vous.

Le jour du rendez-vous, l'ouvrier m'explique le travail qu'il fait et me montre une pièce un peu endommagée: Il m'explique que cette pièce, attachée à une barre de bambou ou de cuivre, permet d'écouter les canalisations d'eau afin de déterminer s'il y a une fuite. Il m'explique également que cette pièce n'est plus produite par leurs fournisseurs et il n'était pas possible d'avoir les plans de cette pièce sur papier non plus. Pour courronner le tout, l'ouvrier et ses collègue devaient faire attention durant le manoeuvrement de cette pièce, car elle était très fragile et pouvait casser au moindre choc ou chute trop brute. Enfin, il fallait prendre en compte que le son devait ricocher et rester dans la "chambre" de la pièce, et ne sortir que par l'orifice ou l'ouvrier posait son oreille.

J'étais très hésitant à accepter le travail, car je n'avais aucune idée de comment résoudre ce problème de son mais j'avais finalement accepté. J'avais donc commencé, à l'aide de mon pieds à coulisse et mes yeux, par reproduire sur mon programme 3D la pièce que j'avais sous la main. Après avoir conçu et déterminé le coût de mon travail, de la fabrication du plan 3D et le délai de production, j'ai communiqué ces informations auprès de l'ouvrier qui m'a tout de suite donné son accord (+/- 40 € pour 1 jour de fabrication).

cile

Il me restait encore à déterminer quelle matière choisir par rapport à ce qui était disponible: j'avais pris contact avec mes fournisseurs, en leur indiquant la matière de la pièce que mon client m'avais laissé. Après avoir été renseigné sur la matière la plus adéquate, je l'avais commandée et tenté une impression du plan 3D. Une fois l'impression terminée, j'avais contacté le client pour qu'il puisse faire un essais devant moi, afin de m'assurer que le concept était fonctionnel.

L'ouvrier était perplexe: il avait fait l'essai mais il n'avait pas l'impression d'entendre beaucoup mais c'était sur une canalisation intacte. Je lui ai proposé de tester sur le terrain, durant son travail, pour confirmer son avis. 1 semaine plus tard environ, l'ouvrier revenu vers moi, en me disant par téléphone, que le concept fonctionnait très bien et il semblait entendre beaucoup mieux que la pièce d'origine qu'il m'avait apportée, car lui et ses collègues ont comparer mon concept et la pièce d'origine.

Il m'avait demandé d'en refaire un deuxième pour ses autre collègues. Le résultat et unanime et sans précédent: j'avais réalisé un concept de rechange qui aide grandement ces ouvrier dans leurs travaux de maintenance, au point à créer une certaine "euphorie" parmi la section de maintenance toute entière de la société.

hydroph

Voilà en quoi consciste la Retro-Ingénierie: concevoir, depuis le produit fini, un plan de production et faire en sorte que le nouveau concept joue le même rôle que la pièce d'origine.

 

Transformez vos idées en concret,
imprimez vos objets en 3d!

Demander un devis